Une réglementation pour une gestion adaptée :

Adaptation de certaines pratiques

Dans les sites Natura 2000, la Région Wallonne demande d’adapter certaines pratiques de gestion forestière pour favoriser les habitats naturels et les espèces que l’on vise à protéger.

Des mesures de gestion

Pour ce faire, un ensemble de « mesures de gestion » seront à respecter à l’avenir. Il y a des mesures « générales » qui s’appliquent depuis janvier 2011 partout en Natura 2000 et des mesures « particulières » propres à chaque Unité de gestion. Ces Unités de gestion traduisent la situation locale et seront reprises dans la cartographie des sites Natura 2000 dans l’arrêté de désignation.

Les Unités de gestion forestières

Les forêts reprises en Natura 2000 seront principalement regroupées et cartographiées en Unités de Gestion (UG) sous 5 grandes familles. À chaque Unité de gestion correspondra une liste de mesures « particulières » à respecter, listées dans l’arrêté "unités de gestion et mesures particulières" .

Un système graduel

Ces mesures de gestion générales ou particulières correspondent à des actes de gestion qui sont soit interdits, soit soumis à autorisation ou soit soumis à notification.

Outre ces précautions à respecter, le forestier continue de pratiquer son activité comme par le passé.

Télécharger les documents

 

NEWSLETTER

Inscrivez-vous!

Veuillez spécifier:

captcha

Vos informations ne seront pas cédées à des tiers.
French (Fr)Deutsch (DE-CH-AT)

A LA UNE

Les enjeux de Natura 2000 en vidéo

Il reste un peu moins d’un mois avant la clôture des enquêtes publiques dans les communes concernées par des sites Natura 2000 (pour en savoir plus sur les enquêtes publiques, cliquez ici).

Nous avons édité une vidéo qui rappelle les principaux enjeux de Natura 2000 en Wallonie et qui vous invite à consulter la cartographie dans le cadre de l’enquête publique en cours.

> VOIR LA VIDEO

N'hésitez pas à diffuser la vidéo autour de vous!

LE SAVIEZ-VOUS ?

On dénombre chez nous 63 espèces ligneuses indigènes. Les essences, dites "compagnes" (celles qui ne sont pas exploitées commercialement), sont peu fréquentes dans nos peuplements forestiers. Et pourtant, elles présentent un intérêt majeur pour la biodiversité car elles fournissent fleurs, baies, fruits secs pour les insectes, oiseaux et mammifères forestiers.

(Source : Branquart et al., 2004)